Monographie métropolitain

baobab

Historique

D’après un académicien Malgache, Mr Bachir, et renforcé par Mr Grandidier : le mot BOENY vient du mot Swahili « BOE » qui veut dire « cailloux », que l’on a ajouté un suffixe local (locatif  Malgache) « NY » qui veut dire « là où il y a ». Donc, BOE + NY = là où il y a de cailloux blanc

Cela explique la présence de beaucoup de localités au sein de l’ex-province de Mahajanga, qui portent le nom de Boeny :

Boeny aranta , Boeny ampasy , Ambato-boeny , jusqu’à Kandreho , Soalala, Tsaratanàna, Maintirano où on trouve le nom de localité Boeny

Mahajanga est le nom de la capitale du Boeny. Il tient son origine du mot Swahili « Mji »: Cité, + «Angaia » : Fleur. Donc, Mahajanga = Mji Angaia qui signifie « Cité des Fleurs »

sakalava

La population de Boeny est appelée Sakalava, et fait partie des 18 ethnies de Madagascar.

Une des particularités des Sakalava est la vénération des ancêtres qui se pratique dans des lieux appelés DOANY et peut s’organiser par des manifestations cultuelles et culturelles telles que le FANOMPOAMBE, le SOBAHYA et le festival d’ANGONOKY entre autres.

Mahajanga s’est développé à partir de 1740 lorsque les notables du Royaume qu’on appelaient  Sakalava Antalaotse résidants dans la Baie du Boeny transférèrent leur capital de l’île Antsoriboro à Marovoay.

Mahajanga devint également une ville marchande avec des échanges avec les autres iles de l’océan indien. Ainsi, on échangea des esclaves, pierres précieuses, épices dans ce carrefour commercial.

boeny

Localisation de la région

Située sur la partie Nord-Ouest de l’île, la Région Boeny est composée des six Districts  dont  Mahajanga I  comme Chef lieu de Région, Mahajanga II au nord, Soalala à l’extrême sud-ouest, Mitsinjo à l’ouest, Marovoay au centre–sud et Ambato-Boeni à l’est. La Région occupe une superficie totale de quelques 29.830 Km².

Elle est délimitée :

–        Au Nord par la Région de Sofia

–        A l’Est par la région de Betsiboka

–        Au sud par la région de Melaky

Donnant sur la mer, du côté du Canal de Mozambique, la Région Boeny possède un relief varié :

–     Sur la région littorale, de vastes plaines fertiles qui longent  les grands fleuves et la côte maritime (plaines de Madirovalo, d’Anjiajia, d’Ambato Boeni, grande plaine rizicole de Marovoay, plaines de Mitsinjo, …) ;

–        Des zones sablo-grésieux  : transition entre plateau et baiboho

 Hydrographie

Par ailleurs, la région est largement drainée par un réseau hydrographique particulièrement dense qui met à sa disposition un capital eau estimable, susceptible de dynamiser les activités liées au transport fluvial et maritime, à l’alimentation en eau et à l’énergie hydroélectrique.  Les principaux fleuves sont  : la Betsiboka, la Mahavavy et la Mahajamba.

Ce réseau est complété par la présence de grands lacs, tarissables ou permanents, avec des plans d’eau favorable à la pêche continentale et au transport fluvial, dont le lac Kinkony, le deuxième de l’île en superficie après l’Alaotra.

Pédologie

En matière de pédologie, les sols de la région sont composés par trois grands types de sols, d’origine ferrugineux tropicaux :

Les sols des tanety latéritiques rouges, qui dominent  en petite partie sur Ambato Boeni, Soalala, Mitsinjo, Marovoay et Mahajanga II.

Les sols hydromorphes des bas-fonds ou de plaines, qui occupent en général les parties amonts où commencent les mangroves, c’est-à-dire quelques kilomètres des embouchures des grands fleuves : Mahavavy, Betsiboka et Mahajamba .

Les baiboho, qui se trouvent sur les bourrelets de chaque berge des grands fleuves précédents.

Formations végétales

Les formations végétales, quant à elles, sont diversifiées grâce aux conditions naturelles de la région : des mangroves, des forêts denses sèches réputées pour leurs essences nobles, des forêts ombrophiles, des savanes, des formations marécageuses qui constituent autant de ressources en matière de potentialités.

 Climat et pluviométrie

Le climat de la région est de type tropical sec, chaud pendant 7 mois, et 5 mois de saison pluvieuse. Il est rythmé par l’alternance d’une saison pluvieuse qui s’étale généralement d’octobre à avril–avec une moyenne annuelle de 1 000  à 1 500 mm d’eau, et d’une saison sèche de d’avril à octobre. La température moyenne annuelle est de 27, 34°C. Par ailleurs, la région est régulièrement visitée par les cyclones.