POPULATION

Pour une superficie de 29 826 km², la région Boeny renferme 986 786 habitants (d’après la DRPAS Boeny , en 2011).

II-1 : Répartition de la population par district :

population

DRPAS Boeny , 2011)

Le  taux de croissance annuel est de 3.1%,  devançant de quelques points le taux national qui affiche 2.9%.  (d’après l’INSTAT en 2008)

La population urbaine représente 33% de la population totale (après analyse des données de population de la DRPAS en 2011)

 II-2 : Population par âge et par sexe :

D’après les données de la DRPAS Boeny en 2011sur la population :

  • la majorité de la population est du sexe feminin avec une proportion de 55% (soit 539 571 personnes) , tandisque les 45% restants sont du sexe masculin (soit 446 854 personnes) .
  • on a une population jeune avec 45% de moins de 18 ans (soit 441 334 personnes) , 45% entre 18 et 65 ans (soit 446 053 personnes) , 10% entre 66 et 99 ans (soit 98153 personnes) et 1% de 100 ans et plus (soit 885 personnes).

D’après la DPS en 2004 :

  • 17,54% sont constitués des enfants moins de 4 ans
  • 18% sont des enfants scolarisables
  • 23 % sont de femmes en âge de procréer

D’après l’l’INSTAT régional en 2004 , la population active représente environ  52,90 de la population totale.

 II-3 : La répartition géographique

En analysant les données de la DRPAS Boeny en 2011sur la population :

la densité moyenne est de 33 habitants/km2 mais une analyse spatiale a  mis en exergue des pressions démographiques inquiétantes,  particulièrement à :

Mahajanga I, dont la population représente les 23% de la population régionale avec un nombre avoisinant les 223 484 personnes, pour une surface de 57Km² , soit une densité de  population de 3 895 par km². La  pression démographique est essentiellement due à un exode rural très important.  Parfois, les riverains de la route nationale RN4 émigrent également vers Mahajanga I, en quête de travail temporaire ou définitif dans les unités industrielles, plus spécialement dans les pêcheries et le port pendant la saison morte agricole. Or, la capacité d’accueil de la ville est à un niveau de saturation telle que l’urbanisation des périphéries est devenue une gageure. D’ailleurs, ces dernières décades ont vu l’émergence de quartiers spontanés et populaires, occupant une surface étendue, caractérisés par l’absence de lotissement, d’infrastructures et d’équipements collectifs de base.

Marovoay ville comptent 41 890 habitants pour une surface de 99 km² , soit une densité de 421 population par km². Le courant de migration a été amorcé dès le début du siècle (vers les années 1910-1920) par le mouvement de colonisation rizicole des plaines alluviales de Marovoay plus particulièrement avec les grands travaux de drainage et d’assainissement. Actuellement, la pression démographique a généré des problèmes tels que l’assainissement, l’habitat, l’accès à l’eau potable et l’insécurité. La ville a peu évolué en tant que centre urbain en termes d’aménagement et de fonctionnement.