Kaominina Ambondromamy

Kaominina Ambondromamy: mirongatra indray ny asan-dahalo

Manoloana ny fangatahan’ny Ben’ny tanànan’ny kaominina ambanivohitr’Ambondromamy, Distrikan’Ambatoboeny, 160 km tsy ahatongavana any Mahajanga amin’iny làlam-pirenena faha-efatra iny, ny mba hisokajiana ny tanàna ho kaominina ambonivohitra dia nanambara ny Lehiben’ny Faritra Boeny Saïd Ahamad Jaffar,  « fa raha dinihina dia efa feno avokoa ny fepetra tokony hahatanteraka izany saingy zavatra iray loha sisa no takiana dia ny fiovan’ny toe-tsaina ».

Ny antony, dia nanao tatitra ny Ben’ny tanàna fa mirongatra indray tato ato ny asan-dahalo tamin’iny faritra iny ka ny omby no tena lasibatra, eo ihany koa ny doro-tanety izay hita fa miha mahazo vahana. Ireo trangan-javatra ireo dia anisany sakana tsy ahafahana manasokajy ny tanàna ho kaominina ambonivohitra hoy ny Lehiben’ny Faritra Boeny nandritra ny lanonana fanokanana vonjy maika ny sampan’asa misahana ny  Harena anaty rano sy ny Jono tany an-toerana ny alakamisy 16 oktobra 2014.

Nampitandrina ireo izay minia manimba ny tontolo iainana ihany koa ity tompon’andraikitry ny Faritra ity, fa tsy handefitra amin’ireo izay mitrandraka an-tsokosoko ny ala arovana sy ny zava-mananaina sarobidy ao aminy, ny mandoro-tanety, ny miditra ka mamboly amin’ny tanim-panjakana tsy nahazoana alàlana tamin’ny fanjakana ankehitriny. Nanentana ny zandarimaria ny tenany hiara-hiasa amin’ny fokontany sy ny vahoaka manoloana an’izay. Tokony hapetraka ny fifampitokisana hisian’ny fahombiazana hoy izy nanohy ny antso avo.

 

Hamatsy vola ny tetik’asa PATIMA indray ny japoney

Hanohy ny fanohanany ny tetik’asa fiompina trondro tilapia na PATIMA (Projet d’aquaculture de tilapia de Mahajanga) indray ny japoney atsy ho atsy raha ny tatitra nataon’Atoa Hevidrazana Jean Lys, Tale Kabinetran’ny ministeran’ny Harena anaty rano sy ny Jono, nandritra ny ny fanokafana vonjimaika ny sampan’asan’ity ministera ity tao Ambondromamy ny alakamisy 16 oktobra lasa teo. Tetik’asa nampiroborobo ny fiompiana tilapia taty amin’ny Faritra Boeny izay mamelona fianakaviana maro ankehitriny. Ahitana dobo trondro tilapia 25 ao anatin’ny kaominina Ambondromamy. Ny fiompiana trondro dia misintona ny olona tsy hitrandraka ny alan’Ankarafantsika, hoy hatrany ity tompon’andraikitra ity.

Nomarihin’ny Lehiben’ny Faritra Saïd Ahamad Jaffar fa azo tsapain-tanana ny fifampitokisana eo amin’ny ministera sy ny mpanjono ary mpiompy any an-toerana ary tsy tokony hisalasala ireto farany hanantona ny sampan-draharaha izay afaka manoro hevitra teknika azy ireo hampaharitra sy hanatsarana ny vokatra satria izany dia hampitombo ihany koa ny vola miditra amin’ny kaominina Ambondromamy, hoy hatrany ny Lehiben’ny Faritra.

09 taonina  ny trondro niakatra tao an-toerana ny 2013, ary nahatratra 7,5 taonina izany ny volana janoary no mankaty. Toerana hivezivezen’ny vokatra avy amin’ny vazan-tany efatra ihany koa Ambondromamy. Izay no antony nananganana ny sampan-draharaha misahana ny jono ao ary koa ny hoe  « manakaiky ny vahoaka ny ministera » hoy ny Tale Kabinetra.

“Tokony tandrovana ny tontolo iainana amin’iny faritra iny satria rehefa ringana ny ala noho ny asan’olombelona dia ho maina ny tany, tsy hisy ny rano, ho ritra ny matsabory hangalana trondro. Vokany, tsy hanana antom-pivelomana intsony ny olona ka hiha-mahantra hatrany» hoy ny antso avo nataon’ny Lehiben’ny Faritra Boeny.

 

Ambondromamy : recrudescence des vols de bœufs

Suite au souhait du Maire de la Commune Rurale d’Ambondromamy, District d’Ambatoboeny, Région Boeny, à 160 km à l’Est de la ville de Mahajanga sur la RN4, de voir sa commune accéder au rang de la commune urbaine, le Chef de Région Saïd Ahamad Jaffar a précisé que les critères nécessaires à cette qualification sont atteints mais un seul reste à réaliser pour que ce souhait soit une réalité, « c’est le changement de mentalité ».

En effet, d’après le Maire d’Ambondromamy, actuellement, on enregistre une recrudescence des vols de bœufs et l’extension des feux de brousse dans quelques fokontany qui composent la commune. Ainsi, la tâche est lourde pour le premier responsable de la commune car il faut instaurer la sécurité et convaincre les gens de ne plus détruire l’environnement. Pour ce faire, la conscientisation et la sensibilisation des citoyens  sont de mise a continué le Chef de Région. Ainsi, Ambondromamy, une commune urbaine, ce n’est pas pour bientôt, vue l’ampleur des tâches dans ce sens.

Ces propos ont eu lieu lors de l’ouverture officielle d’une Section provisoire du Ministère des Ressources Halieutiques et de la Pêche dans la commune le jeudi 16 octobre 2014 en présence du Directeur du Cabinet et du Chef de District d’Ambatoboeny.

C’était une occasion pour le premier responsable de la Région Boeny de lancer une mise en garde  à l’endroit de quelques groupes d’individus qui exploitent illégalement le charbon de bois, les bois précieux, les animaux endémiques dans les aires protégées. Puis, à ceux qui pratiquent les feux de brousse en vue de la culture et de l’installation provisoire sans autorisation sur les terrains appartenant à l’Etat. Souvent, ils laissent derrière eux désastre et désolation sur l’environnement a-t-il souligné.

Il a également exhorté la brigade de la gendarmerie nationale de travailler de concert avec les chefs fokontany afin de résoudre ces problèmes et d’établir un climat de confiance avec la population car la sécurité et le rétablissement de l’ordre sont une affaire de tous.

 

10-2Les pêcheurs d4ambondromamy, appréciant la proximité du service de la pêcheLe Japon continuera a soutenir le projet PATIMA

Le gouvernement japonais soutiendra de nouveau le Projet d’Aquaculture de Tilapia de Mahajanga (PATIMA) a déclaré Monsieur Hevidrazana Jean Lys, Directeur du Cabinet du Ministère des Ressources Halieutiques et de la Pêche lors de l’ouverture officielle d’une Section  provisoire dudit ministère à Ambondromamy, à 160 km de Mahajanga sur la RN4, le jeudi 16 octobre 2014. C’est une bonne nouvelle pour les nombreux pisciculteurs et leurs familles de la commune qui compte plus de 25 bassins d’élevage de tilapia actuellement. Notons que la pisciculture est une source de revenus alternative à l’exploitation forestière d’Ankarafantsika a-t-il continué.

De son côté, le Chef de Région Boeny Saïd Ahamad Jaffar, a précisé que l’installation du bureau de la pêche  marque  la confiance réciproque entre l’Etat et les pisciculteurs et les pêcheurs secundo. Ainsi,  les conseils d’ordre technique pour améliorer leur production sont désormais à proximité de ces acteurs de la pêche d’Ambromamy, ce qui impliquera logiquement une augmentation de la production qui rime avec le renflouement de la caisse communale.

La mise en place de la Section  des Ressources Halieutiques et de la Pêche dans cette commune n’est pas un hasard selon le Directeur du cabinet du ministère de tutelle, car on a enregistré 9 tonnes de produits en 2013 et 7,5 tonnes de janvier à septembre 2014. Puis, Ambondromamy est un carrefour où nombreux produits halieutiques y transitent chaque jour. Enfin, le ministère est en train de réaliser la politique de proximité du Plan Général de l’Etat afin d’enregistrer un développement rapide et durable a-t-il martelé.

Le Chef de Région a lancé un appel à tous les responsables et à la population du district d’Ambatoboeny de préserver les aires protégées qui ont pour rôle d’alimenter la nappe phréatique et les lacs environnants. Si ces derniers viennent à disparaître, aucune activité de pêche n’est plus possible et, du coup, on perd notre source de revenus a-t-il continué.