La lutte contre la corruption dans le Boeny: privilégier la prévention

Le recueil des opinions pour une nouvelle stratégie de lutte contre la corruption (2015-2025) dans la Région Boeny a eu lieu le mercredi 19 novembre 2014 à la Chambre de Commerce et de l’Industrie de Mahajanga et où on a vu la participation des autorités administratives et militaires, de la société civile, des les notables traditionnels et du secteur privé. Les résultats des travaux de commission ont bien démontré l’importance de la prévention aux yeux des participants. En effet, sur les 66 recommandations récoltées, la moitié est attribuée à la prévention de la corruption dans les concours administratifs et le recrutement des agents de l’Etat, dans l’administration (publique et privée), dans sa spécificité régionale et locale.

Au cours de l’atelier, 3 commissions ont été formées à savoir la commission éducation, la celle de la prévention et celle de l’application de la loi. Cette dernière a mentionné que la loi doit être appliquée plus particulièrement envers les Magistrats qui s’enrichissent illicitement. Le Directeur territorial du Bianco de Mahajanga, Mr Edmond Heremana a déclaré à la presse locale que la Justice faisait partie des secteurs en contact direct avec la population où la corruption est souvent signalée, comme dans la Gendarmerie, les Hôpitaux, le Service des Domaines, les Collectivités et autres. Il a ajouté que Transparency International a même donné une note de 28/100 à notre pays en matière de bonne gouvernance où le niveau de la corruption est l’un des indices de notification prise en compte.

L’actuelle stratégie de lutte contre la corruption a été mise en œuvre depuis 2004. Ainsi, vue les constats des agents du Bianco et l’ensemble de la population durant ces dix dernières années et aussi les résultats escomptés, des amendements sont plus que nécessaires. Une assise provinciale est prévue vers le 03 décembre prochain avant une conférence nationale.

 

Une vue sur les participants à l'atelierAdy amin’ny kolikoly eto Boeny: ny fisorohana no tsara indrindra

Natao ny alarobia 19 novambra 2014 tao amin’ny Tranoben’ny Varotra sy Indostria eto Mahajanga ny fanangonana ny hevitra entina handrafetana ny paik’ady vaovao hiadiana amin’ny kolikoly 2015-2025 ho an’ny Faritra Boeny, izay nahitana ireo tompon’andraikim-panjakana sivily sy miaramila, ny fiaraha-monim-pirenena, ny Ray aman-dreny ara-drazana ary ny sehatra tsy miankina. Ny valin’ny atrik’asa dia naneho fa ny fisorohana ny  trangana kolikoly no zava-dehibe teo imason’ny mpandray anjara. Satria, tamin’ny tolo-kevitra 66 voaray, ny antsasany dia momba ny fisorohana kolikoly  amin’ny fanadinam-panjakana sy ny fandraisana mpiasam-panjakana, eny anivon’ny fandraharahana (miankina sy tsy miankina), any amin’ny isam-paritra.

Kaomisiona telo no natsangana nandritra ny atrik’asa, ny fampianarana, ny fisorohana sy ny fampiharana ny lalàna. Ity farany dia namoaka toromarika fa tokony hampiharina amin’ireo mpitsara mangoron-karena tsy ara-dalàna ny lalàna. Ny Talem-paritan’ny Bianco eto Mahajanga, Atoa Heremana Edmond, dia nanambara tamin’ny mpanao gazety fa anisan’ireo sehatra mifandray mivantana amin’ny vahoaka nefa tena hanjakan’ny kolikoly ny Fitsarana, ny Zandarimaria, ny Hôpitaly, ny Fananantany, ny Vondrom-bahoaka sy ny hafa. Ny Transparency International aza hoy izy, dia nanome naoty 28/100  an’i Madagasikara   eo amin’ny resaka Fanjakana tsar tantana ka ny kolikoly no tena anisany nojereny tao anatin’izany.

Efa tamin’ny taona 2004 no nampiharina ny paik’ady entina miady amin’ny kolikoly hatramin’ny ankehitriny. Noho izany, araka ny vokatra voahangon’ny mpiasa ny Bianco sy ny fahatsapan’ny ankamaroan’ny vahoaka Malagasy azo dia heverina fa mety raha asiam-panavaozana io paik’ady io. Hisy araka izany atrik’asam-paritra ny 03 desambra 2014 mialoha ny atrik’asam-pirenena