Mangroves, gages de l’avenir: premier reboisement très réussi à Mahajanga

Pour une première, c’est une réussite. Voilà comment on peut définir le reboisement de mangroves ou Honko à Manapatanana sur la route d’Amborovy à Mahajanga, initié par le Ministère des Ressources Halieutiques et de la Pêche le samedi 07 mars dernier.

En effet, si  la Direction régionale des Ressources Halieutiques et de la Pêche de Boeny a prévu 7000 participants à ce reboisement de mangroves, elle a été à la fois embarrassée et  satisfaite de la venue de plus de 10 000 personnes au site. Ces dernières, malgré un transport organisé,  ont emboîté,  avec enthousiasme, le pas aux autorités conduites par le Ministre Ahamad, le Député de Mahajanga I, Nicolas Stéphan  et le CR Boeny Saïd Ahamad Jaffar, qui ont décidé de faire à pied les 5km qui séparent l’Hôtel de ville de Mahajanga, lieu de rendez-vous ce samedi à 6h30, au site du reboisement à Manapatànana-Amborovy.

6-TOUT LE MONDEDiverses associations, surtout féminines, des élèves et étudiants, des représentants des Services techniques déconcentrés, des sportifs, des éléments des forces de l’ordre conduits par leurs Commandants interrégionaux respectifs, des scouts, des Fokonolona issus des Fokontany environnants et lointains d’Amborovy sont tous venus participer à la plantation de 70 000 palétuviers Hafiafy dont 10 000 jeunes plants et 60 000 graines en germination, de 7 500 Honko mâles et femelles confondus, sur une zone de marais à mangroves de 10ha d’étendue,  ainsi que 200 pieds de flamboyants, le long  des deux côtés de la route qui traverse la zone de mangroves de  Manapatànana.

Du jeune boy-scout à Mr le Ministre, pieds nus, tout le monde s’y mettait avec application, pataugeant dans la boue humide et glissante du marais.  Ainsi, en moins de deux heures,  les graines et plantes mises à disposition par la Direction régionale de l’Environnement, de l’Ecologie, de la Mer et des Forêts de Boeny sont toutes mises à terre.

2-LE CR BOENYLe CR Boeny et le Ministre Ahamad affichaient,  chacun sa fierté ce jour. Le premier, en disant que « planter et étoffer ainsi les mangroves est une fierté pour nous, car nous aurons un riche héritage à léguer aux futures générations. Ainsi, soyons responsables face à ce reboisement, surtout ne plus exploiter le Honko d’une manière irréfléchie ».
3-70 000 GRAINESQuant au Ministre, il a repris l’explication d’un technicien de l’Environnement pour informer les participants que « nous devons être fiers car Madagascar est le deuxième pays après Cameroun à avoir le plus de variétés et d’étendues de mangroves en Afrique et même dans l’Océan indien. Et avec la nouvelle orientation économique mondiale appelée Economie bleue, basée sur les ressources halieutiques, le Honko en est un élément et un atout indispensable, alors soyons fiers de l’avoir en richesse et développons-le pour le développement durable du pays. » Par ailleurs,  le thème que le MRHP a choisi pour ce reboisement Mangroves, gages de l’avenir, ne fait que confirmer ce propos du Ministre.

Il a indiqué que Mahajanga n’est que la première étape, le reboisement de Honko se continuera sur toutes les autres côtes de la Grande Île, avec des étapes de suivi-évaluation ainsi que des surveillances de tous les reboisements entrepris, a-t-il conclu.