Tourisme durable dans le Boeny : une charte et un engagement communautaire

Les opérateurs touristiques dans le Boeny, publics et privés constatent que  la couleur de Madagascar n’est pas bien présentable,  à l’heure actuelle,  aux yeux du monde touristique: crises sociopolitiques, saletés et insalubrités, insécurités …

Parti de ce constat, ils ont conclu, lors d’une réunion de réflexion à l’hôtel le Coco Lodge à Mahajanga Be au début du mois,  qu’il faut agir, aussi minimes que soient-ils face à l’échelle nationale,  sinon  cette situation engendrera un impact négatif à l’industrie touristique du pays.  Mr Rakotonirina Jean Claude, chef de service d’appui au développement du Tourisme à la Région Boeny a souligné que leur objectif en est de redonner  une couleur attrayante à la Grande île en général et à la région Boeny en particulier dont la renommée de la destination n’est plus à démontrer.

SPour contribuer au maintien de la destination Madagascar alors et surtout pour atteindre l’objectif de tourisme durable dans la région Boeny, trois  activités ont été planifiées et réalisées par les opérateurs touristiques locaux : l’élaboration et la validation d’une Charte du Tourisme durable, la validation d’un Logo symbolisant l’engagement de la région à cet objectif puis,  l’organisation d’une Journée communautaire pour sensibiliser la population et la responsabiliser face à l’engagement de la région au tourisme durable.

SAinsi, pour commencer, les autorités locales représentant  la Région Boeny, les Communes de Mahajanga et de Belobaka,  les directions régionales de Boeny dont celle du Tourisme, celle de l’Environnement,  de l’Ecologie, de la Mer et des Forêts ainsi que celle de l’Education nationale avec quelques 300 élèves des écoles d’Amborovy et d’Ampitolova, dans le district de Mahajanga II,  les opérateurs touristiques et  l’Office régional du tourisme de Boeny  se sont donnés  la main toute la journée du  mardi 28 avril, dédiée contre le déchet en plastique. Tout ce monde,  d’Amborovy à Antsanitia,  a  participé au ramassage de  tous les résidus en plastique éparpillés dans la nature lesquels ont été  récupérés tout de suite par une usine de transformation locale.

Mr Rakotonirina Jean Claude d’expliquer que les opérateurs touristiques ont choisi en premier lieu Amborovy-Antsanitia car c’est un axe vitrine pour les visiteurs de Mahajanga avec l’entrée à l’aéroport et les hôtels très prisés aux alentours.

SY aura-t-il une suite? En effet oui, car d’autres journées communautaires seront organisées chaque mois dans d’autres endroits selon le PCA de l’ORT de Boeny, Mr Eric Razafimaitra. Puis la journée du 28 avril sera fixée Journée Plastique de la région Boeny avance le Chef de Cabinet de la Région, Mr Hemedy. Puis la DREN de Boeny propose des appuis pédagogiques à travers une formation des formateurs sur le thème Tourisme Durable.

PJ: Les termes de La Charte du Tourisme Durable validée

LE BOENY S’ENGAGE POUR UN TOURISME DURABLE

Secteur environnemental

Minimiser les impacts sur l’environnement

  • Réduire la consommation de ressources et d’énergies et sensibiliser aux économies possibles.

Protéger et conserver l’environnement

  • Respecter la réglementation des zones et des espèces protégées.
  • Valoriser la biodiversité (espèces menacées et espèces phares).

Gestion et évacuation des déchets

  • Effectuer un 1er tri sélectif et s’assurer du dépôt de ses déchets auprès des comités de pré-collecte agréés, dans les bennes à ordures municipales, ou directement à la décharge municipale.
  • Récupérer les piles usagées et organiser leur retour par les touristes.

 Secteur social

Législation du travail et conditions de travail

  • Respecter la législation du travail.
  • Se préoccuper de la sécurité du personnel.
  • Développer les compétences du personnel.

Lutte contre le tourisme sexuel

  • Participer à la lutte contre le tourisme sexuel et à la protection des mineur(e)s.

Améliorer les conditions de vie du personnel

  • Favoriser la mise en place d’une caisse commune d’épargne.

Secteur économique

  • Paiement à jour de l’intégralité des taxes (TVA si assujetti, SMIM, CNAPS, OSIEM, IRSA, …) et cotisations (Vignettes touristiques, ORTB, ONTM, FHORM, …)
  • Participation aux activités et aux réunions statutaires.
  • Favoriser la commercialisation des produits artisanaux locaux dans une logique de commerce équitable.
  • Participer à des opérations marketing communes (type package)

Recueillir les avis et propositions des hôtes sur leurs séjours et les partager (adaptation de l’offre)