Groupement de la Gendarmerie de Boeny : « il n’y aura pas d’officiers de salon chez nous » dixit le nouveau Commandant

En huit mois, le groupement de la gendarmerie de Boeny a changé de nouveau de Commandant. Le Lt Col Talany Fred, ayant été nommé à ce poste le mois d’Octobre 2014 a passé le sabre de commandement au Lt Col Faha Bienvenu le vendredi 29 mai dernier 2015.

La cérémonie militaire de passation s’est déroulée devant l’Hôtel de Ville de Mahajanga,  sous le patronage du Gal de division Rakoto François Rodin,  Commandant de la gendarmerie nationale, assisté par le Chef de la Région Boeny, Saïd Ahamad Jaffar et par d’autres autorités locales.

Le Lt Col Faha Bienvenu, né à Betioky sud, âgé de 43 ans,  marié et père de deux enfants, a fait toutes ses études à Mahajanga,  du primaire à l’université, à la faculté des sciences. Il a intégré le monde militaire en 1993 à l’Académie militaire d’Antsirabe. Puis il a commencé la fonction de commandement en 2003 à la Compagnie territoriale de la Gendarmerie d’Ambovombe Androy. Depuis 2012, Boeny est son troisième poste de commandement à la tête d’un Groupement de la GN, après respectivement Sofia et Sava.
SLe  nouveau Commandant du Groupement de la GN de Boeny a évoqué trois points comme termes de référence à relever pour accomplir à bon escient sa mission à ce nouveau poste :

– Rappeler à l’ordre tous les éléments de la Gendarmerie du groupement de Boeny, car face à la situation politique actuelle,  il a déclaré qu’il est possible que des militaires y soient impliqués, ainsi il est prioritaire pour lui de rappeler à ses éléments leur devoir : maintien de l’ordre dans tous les sens et aucune participation à toute déstabilisation politique.

– Renforcer la lutte contre la corruption et « j’incite la population dans cette lutte à ne pas hésiter à coopérer avec nous  pour nous relayer toutes informations et tous renseignements qui pourront faciliter les missions de la gendarmerie » a-t-il précisé.

– Prioriser les descentes fréquentes dans les fins fonds du territoire,  tous grades confondus,  car dans notre Groupement,  il n’y aura  pas d’officiers de salon, tous les éléments doivent s’impliquer pour se rapprocher et protéger davantage le peuple,  chez qui le mal règne en maître.

SPour conclure, démanteler le réseau de blanchiment des vols de bovidés à Mahajanga figure également dans ses priorités, car ce fléau commence à prendre une ampleur vu que des éléments militaires et des fonctionnaires locaux y sont impliqués selon toujours les déclarations de ce nouveau Commandant du Groupement de la GN de Boeny. Un fait déjà évoqué par ailleurs par le Commandant CIRGN de Mahajanga, le Col Rabeharison Charles, la semaine dernière.