Black eyes de Boeny: la plateforme de concertation est en place

                      A l’issu de l’atelier régional pour la réglementation de la filière black eyes dans la région Boeny qui s’est tenu à la Chambre du Commerce et de l’lndustrie Mahajanga les 09 et 10 juillet derniers, les participants sont fixés sur la composition de l’Assemblée Générale d’une plateforme de concertation et de réflexion permanente qui fixera la réglementation de la filière dès qu’elle sera opérationnelle.

                      Le Chef de Région Boeny Saïd Ahamad Jaffar, initiateur de l’atelier en question, n’attend que de recevoir en main propre les résolutions de l’atelier pour sortir un arrêté régional portant création de la plateforme. Cette dernière se chargera d’élaborer les réglementations qui régiront désormais la filière.

 SONY DSC

                     Rappelons que vu les spéculations qui minent cette filière et les soupçons de blanchiment d’argent venant de l’extérieur qui les accompagnent, la Région Boeny  a décidé de réunir tous les acteurs œuvrant dans ce domaine pour y trouver une solution pérenne afin que ce produit phare de la région aura encore de beaux jours devant lui.

Madagascar produit 20 000 tonnes de Black eyes chaque année contre 500 000 tonnes dans d’autres pays comme le Pérou. La région Boeny compte 39 exportateurs de ce produit  et qui livrent dans 17 pays différents éparpillés dans le monde. Notamment en Inde et dans certains pays de l’Asie du Sud-est.

                     L’AG de la plateforme sera composée de sept groupes bien distincts, à savoir, les vendeurs de semences et de pesticides, les paysans, les collecteurs, les exportateurs, les projets, les institutions financières et l’administration locale. Un comité exécutif composé de 10 personnes sera érigé par l’AG. En attendant, un comité provisoire composé de 14 personnes est mis sur pied pour régler les situations d’urgence qui gangrènent la filière actuellement.

SONY DSC

Vokatra Lojy eto Boeny : tafantsangana ny Vovonana hiadin-kevitra momba ny lalam-pihariana

                   Fantatra ankehitriny ireo olona mpikambana ao anatin’ilay Vovonana hiadin-kevitra momba ny lalam-pihariana Lojy mba hiarovana sy handrindrana maharitra io làlam-piharianaio  eto amin’ny Faritra Boeny taorian’ny atrik’asa izay natao nandritra ny roa andro tao amin’ny Antenimiera ny Varotra Mahajanga ny 09 sy 10 jolay lasa teo.

                   Ny Lehiben’ny Faritra Boeny Saïd Ahamad Jaffar, tompon-kevitra tamin’ity atrik’asa ity, dia miandry ny fehi-kevitra nivoaka avy ao ho tonga mba hamoahany lalànam-paritra mandidy ny fananganana ny Vovonana. Ity farany indray no handrafitra ny fitsipika entina mifehy ny làlam-pihariana Lojy sy handinika maharitra izay fanatsaràna tokony hatao.

                   Tsiahivina fa vokatry ny fidangananan’ny vidin’ny Lojy, izay tsy ara-drariny,  eny amin’ny tantsaha sy ny fanahiana fa misy ny famotsiaam-bola avy any ivelany ataon’ireo mpanondrana vahiny, izay tsy manana fototra mazava eto Madagasikara,  no nahatonga ny Faritra Boeny nandray an-tànana amin’ny fametrahana fitsipika mazava hiarovana ity vokatra Lojy izay mampalaza an’i Boeny ity.

                   20 000 taonina isan-taona no vokarin’I Madagasikara raha toa ka mahatratra hatrany amin’ny 500 000 taonina ho an’ny firenena sasany toa an’i Pérou. Miisa 39 ny mpanondrana Lojy voamarina eto Mahajanga ary mamatsy firenena 17 manerana izao tontolo izao izy ireo. Anisan’izany i Inde sy ireo firenena sasany ao Azia Atsimo-atsinanana.

                   Vondrona fito no mandrafitra ilay Vovonana, dia ny fikambanan’ny mpivarotra masom-boly sy ny fanafody, ny tantsaha, ny mpanangom-bokatra, ny mpanondrana, ny tetik’asa, ny banky sy mpamatsy vola madinika ary sampan-draharaham-panjakana ifotony. Hisy birao mpitantana ahitana olona 10 hitondra ny Vovonana izay ho fidian’ny mpikambana rehetra. Mialoha an’izay anefa dia ny birao vonjimaika, ahitana mpikambana 14, no handinika ary hamaha malaky ny olana mikiky ny làlam-pihariana Lojy amin’izao fotoana izao.