Santé dans le Boeny: les vœux du CR seront exhaussés

En matière de santé publique le Chef de Région Boeny Saïd Ahamad Jaffar prône toujours lors de ses différentes interventions pour la réouverture et la réhabilitation des Centres de Santé de Base de niveau II et celles des Centres Hospitaliers implantés dans les zones enclavées de la région dont il prend en charge.

Ses vœux sont sur le point d’être réalisés par le ministère de la Santé Publique, car ce département entame actuellement la phase II de Rapide-Result-Initiative initié par le Gouvernement et dont les termes parlent de la création de deux CSB II favoris dans chaque région de Madagascar. Il y parle aussi de donner une nouvelle vie à ceux qui ont été mis à l’abandon pour diverses raisons, puis de créer cinq nouveaux Centres Hospitaliers B2, selon le Ministre lors de l’ouverture officielle de la réunion des Grands Staff du personnel de la Santé au Zahamotel Amborovy Mahajanga le mardi 14 juillet et qui durera trois jours.

Le Ministre et le CR Boeny
Durant ses périples à travers les six districts de la région, le CR Boeny s’est penché personnellement sur le cas du Centre Hospitalier de Soalala doté d’un bloc opératoire moderne mais le personnel y fait défaut depuis belle sa construction. Alors que la présence de WISCO y attire de plus en plus  de monde dans les environs et on sait qu’aucun développement n’est possible sans une couverture sanitaire à la hauteur des attentes. Même cas pour les CSB II des Communes rurales  d’Ambalakida et de Mahajamba, dans le district de Mahajanga II,  qui se trouvent tous deux dans un état de délabrement avancé.

Heureusement que le ministère est en train de travailler là-dessus et prévoit l’effectivité de la couverture sanitaire universelle vers le 12 décembre 2015 selon le programme présenté. Plus de 100 participants ont assisté à cette réunion des Grands Staff et ils se penchaient sur les nouveaux plans d’orientation,  sur la finalisation du Plan de Développement du secteur santé,  et de sortir après, des résolutions consensuelles qui détermineront plus tard la politique à adopter  en matière de santé publique du ministère.