La coopération entre Maires et le Chef de Région est indispensable

La première réunion périodique des Collectivités territoriales décentralisées dans la région Boeny  s’est tenue le vendredi 11 mars 2016 au Bloc admnistratif à Ampisikina.

Le Chef de la Région Boeny assisté par son staff technique  et la direction régionale des Impôts d’un côté,  les 46 Maires avec leurs Secrétaires Trésoriers Comptables respectifs de l’autre, se sont rassemblés ce jour afin de discuter spécialement sur les  recettes budgétaires des collectivités.

Dans son discours d’ouverture,  le Chef de la Région Boeny Saïd Ahamad Jaffar a évoqué que toutes les collectivités sont sur le même piédestal à l’égard de son administration.  Ainsi, entre-elles,  la coopération est indispensable pour qu’il y ait un véritable développement dans la région, a-t-il précisé.

SONY DSC

La loi sur la décentralisation tranche la vocation actuelle de développement économique et sociale des régions. C’est pourquoi durant la réunion, les ressources du budget des deux niveaux collectivités, à savoir, la Région et la Commune ont été  mises en exergue.

D’après la présentation faite par le Directeur du développement de la Région Boeny,  Mr Johanesa Fernand,   ces ressources sont classées en trois catégories à savoir : les ressources fiscales, les ressources non fiscales et les autres ressources.

Cette réunion a été également une occasion pour tous ces Maires d’évoquer les problèmes respectifs qui endiguent le développement chez eux. Entre autre l’abus de pouvoir perpétré par certains éléments de détachement militaire à l’encontre de l’autorité de ces élus, remettant en cause leur statut en tant que premier magistrat de leur territoire administratif.

Par ailleurs, l’ouverture illicite des bars à boissons alcooliques dans presque tous les chefs-lieux constituent également un des problèmes majeurs qu’ils ont évoqués. Alors que ces établissements doivent payer des impôts auprès des Communes à leur ouverture.

Des solutions immédiates ont été avancées par le Chef de la Région à certaines de ces doléances.

La deuxième réunion est prévue au mois d’avril prochain. Toujours dans le cadre du développement, la sécurité, la FIB (Fiche Individuel des Bovidés) ainsi que les produits forestiers seront donc dans l’ordre du jour.