Le comité GIZC Boeny mis en place

Le comité régional de la Gestion intégrée de la zone côtière Boeny (GIZC) a été mis en place officiellement le mercredi 10 août 2016 à la Chambre de Commerce et d’Industrie de Mahajanga.

Un atelier de trois jours a été donné aux acteurs environnementaux de la région Boeny  les 8, 9, 10 août  en vue de former ces derniers sur les procédures à suivre pour la gestion durable des ressources halieutiques  et de la zone côtière et  pour faire face au changement climatique qui ne cesse de s’aggraver de jour en jour.

2-1Le Président National  du GIZCL’utilisation de l’approche GIZC est donc  prônée par plusieurs conventions internationales,  pour faire face à diverses exploitations abusives des ressources halieutiques, à la pollution des espaces marins et pour arrêter l’utilisation des matériaux de pêche inappropriés.  Et tous cela dans le but de limiter les effets néfastes du changement climatique sur l’équilibre écologique.

Les membres du comité composés  de  noyaux durs et de membres élargis, ont été présentés à l’issu de l’atelier par le Chef du cabinet de la Région Boeny, Mr Hemedy. Ces nouveaux leaders  écologiques ont à leur tour,  présenté une ferme vision  que d’ici 2050,  les ressources  marines et côtières de la région Boeny seraient  valorisées rationnellement pour assurer son développement  durable économique  et social.

A savoir qu’un des objectifs spécifiques du comité national GIZC est la décentralisation effective en mettant en place des comités régionaux.  Actuellement si 13 régions de la Grande Île sont concernées par le projet,  cinq d’entre eux possèdent déjà leur comité régional à savoir Menabe, Antsimo Andrefana, Antsinana, Analanjirofo et dernièrement la région Boeny.

3-2Le Chef du Cabinet de la Région BoenyA Mr le Chef du cabinet de la Région Boeny,  Mr Hemedy de remercier le projet PAGZCCC (Projet d’adaptation de la gestion des zones  côtières au changement climatique) grâce à lequel l’atelier a vu le jour. Nous ne pouvons plus stopper le changement climatique a-t-il soulevé mais grâce à la mise en place du comité, nous espérons éviter la dégradation totale.