Boeny consomme 260kg de charbon de bois par personne par an

260kg par personne par an, avec une population environnant les  900 000! Telle est la consommation moyenne en charbon de bois à Boeny. Face à l’exploitation sauvage des ressources en bois-énergie dans la région, la PREEB (Plateforme régionale d’échange sur l’énergie biomasse) a élaboré  un Plan régional en énergie Biomasse pour Boeny  de 2016 à 2020.

En vue des menaces environnementales  qui planent, la PREEB a effectué deux journées porte-ouverte devant l’Hôtel de Ville Mahajanga afin de sonner l’alerte et d’avancer des solutions adéquates pour y remédier les 20 et 21 décembre 2016.

D’après les informations récoltées à l’ouverture officielle et à la conférence-débat qui s’est tenue à l’Alliance Française l’après midi du premier jour,  il ne reste plus que 10% de la superficie de la région Boeny qui sont couvertes de forêts dont la plupart sont des aires protégées. Et environs 1 353 627 tonnes de bois sont transformés en énergie chaque année.    D’où d’ici 30 ans la région Boeny n’arrivera plus à couvrir même  les 10% des consommations en  bois énergie  à ce rythme de la surexploitation.

Ainsi, l’objectif de la PREEB n’est pas de bannir l’utilisation des  bois énergie mais de les utiliser tout en prévenant l’avenir,  un des termes du plan quinquennal de la plateforme avec une proposition de promouvoir le secteur biomasse énergie en modernisant la filière  bois et hors bois.

Quant au Chef de la région Boeny, Mr Saïd Ahamad Jaffar, il a émis un message de conscientisation en disant que l’exploitation surabondante de la forêt est une arme à double tranchant qui va se retourner contre nous d’ici quelques années si on ne change pas de comportement. Il est impératif d’agir dès maintenant pour  préserver le peu qui reste et l’équilibre de la biodiversité  a-t-il suggéré.

Des stands ont exposé devant l’Hôtel de Ville les attitudes à adopter telles l’emploi des foyers améliorés  et les matières de substitution au charbon de bois. Il y a également l’entreprise de pépinières et le reboisement  individuels pour les charbonniers sur des terrains communaux.