Coopération allemande-GIZ et BIANCO Mahajanga, ensemble pour un résultat positif contre la corruption

Malgré les critiques conférées au BIANCO (Bureau Indépendant Anti-corruption) Mahajanga, l’organe de lutte anti-corruption, branche Mahajanga ne cesse de perfectionner et de spécialiser ses méthodes. Ainsi, il a convié les autorités locales le vendredi 28 avril dernier  à effectuer la signature de la déclaration d’engagement sur la lutte contre la corruption et le trafic illicite des ressources naturelles dans la région Boeny.

Née de la collaboration récente entre de la Coopération allemande-GIZ Boeny et le BIANCO Mahajanga, une plateforme du réseau d’acteurs intéressés  va s’acharner particulièrement à l’éradication de la corruption liée à l’exploitation abusive des ressources naturelles qui persiste dans la région. Composée par des éléments de la Préfecture, de la Région, de la Police nationale, de la Gendarmerie et de la Douane,  les deux coopérants espèrent avoir de bons résultats venant de ladite plateforme.  «Vu  ses membres massifs et  pluridisciplinaires, la lutte devrait être fructueuse» affirme le Directeur territorial du, BIANCO Mahajanga Mr Rehemana Edmond.

La Signature de la déclaration d’engagement faite par les autorités locales a été précédée par un atelier de deux jours durant lesquels, les membres de la plateforme ont reçu des formations sur les nouvelles lois anti-corruption et des techniques de plaidoyer. Le renforcement de capacité ainsi que la distribution des tâches figuraient aussi parmi leur ordre du jour.

A savoir que la déclaration d’engagement comporte 10 points principaux. Dont le premier stipule que les actions doivent être conformes aux lois et règlements en vigueur et relatifs à la protection de l’environnement. Tandis que le sixième point mentionne qu’il ne faut considérer que l’intérêt de la région Boeny. Cette  signature effectuée par les autorités équivaut à une déclaration officielle devant le peuple,  montrant leur conviction et leur engagement dans cette lutte ardue contre la corruption.