Mahajanga-Boeny: lieu d’accueil de la Journée culturelle japonaise

Après Antsirabe l’année dernière, c’était le tour de la Cité des fleurs d’accueillir, le samedi 20 mai dernier,  la Journée culturelle japonaise ou «Fety Japoney» qui s’est déroulée au Complexe sportif à Ampisikina Mahajanga.

Les volontaires japonaises dans  la région Boeny, ont organisé cet évènement sportif et culturel japonais avec les autorités locales.

Deux ministres, celui de la Jeunesse et des Sports, et celui de la Communication et de la Relation avec les Institutions,  puis l’Ambassadeur du Japon et son épouse ainsi que le Représentant résident de la JICA à Madagascar et la Coordinatrice du programme des Volontaires japonais, sont venus à Mahajanga assister à cette manifestation. Tandis que le Chef de la région Boeny l’a également honorée de sa présence et de sa participation aux activités japonaises qui ont eu lieu ce jour.

Les autorités malagasy ainsi que les visiteurs locaux ont pu connaître davantage d’une part, à travers une exposition sur stands,  la culture japonaise comme la cuisine, l’origami (art de plier le papier), la calligraphie, le kimono et la promotion de la santé chez les japonais. Et d’autre part dans le gymnase, les spectateurs ont pu apprécier ce qu’est l’ «Undokai» ce qui veut  dire fête du sport que la Fety japoney a mis en exergue pour cette édition 2017.

D’après les explications fournies, l’ «Undokai», en Japon est un concours scolaire annuel pour différents jeux sportifs japonais, qui a pour but d’inciter les enfants à faire des exercices, de les enseigner à travailler ensemble avec les autres et en même temps leur donner le sens de la responsabilité dans une équipe et la solidarité. Et justement, les élèves de deux CEG Ampisikina et Antanimalandy ainsi que ceux de l’EPP Tsararano, qui ont participé à cette Fety japoney,  ont pu bien jouer et bien interpréter cet esprit de l’Undokai, durant cette manifestation du samedi. Et le trophée que l’Ambassadeur du Japon a offert revient au CEG d’Antanimalandy, Mahajanga II.

Outre ces jeux sportifs interprétés par les élèves,  et une partie disputée entre les autorités et les volontaires, une démonstration des arts martiaux japonais a eu également lieu dans l’après midi : le judo, le kendo, et le karaté,  joués par des malagasy et un maître japonais.

L’Ambassadeur du Japon a rappelé que 25 Volontaires japonais sont en action à Madagascar. Ils s’éparpillent dans les régions d’Analamanga, Itasy, Boeny, Vakinankaratra, Alaotra Mangoro, Atsinana et Bongolava, et interviennent dans les domaines du Développement rural, de l’Education et de l’Animation de la Jeunesse, de la Santé. Près de 150 Volontaires sont venus participer au développement de la Grande Île depuis 2002. A Boeny, trois  filles volontaires japonaises travaillent respectivement au sein de la Santé publique de Mahajanga I et II et à la CISCO de Mahajanga I.

Le Chef de la région Boeny, dans son allocution, a félicité particulièrement ces trois filles japonaises dans sa région, sur les résultats visibles de leurs activités. En effet, les rapports écrits et les constats sur terrains démontrent  l’efficacité de la sensibilisation sur le lavage des mains avec du savon dans les milieux scolaires, et l’efficacité  de la sensibilisation  sur l’amélioration de la nutrition du ménage grâce à l’encadrement des mères de famille majungaises par ces volontaires japonaises.